Encore une journée matinée à procrastiner. A binge-watch des séries et à culpabiliser d’être en train de le faire, sans pour autant pouvoir s’arrêter. Ça, c’est ma vie, mon quotidien. Et j’essaie d’y remédier, putain j’essaie. Mais les bonnes résolutions ont la vie dure. On les tient 1 mois, une semaine, une heure ; on ne les tient pas, on reprend ses bonne vielles habitudes aussi vite qu’on avait tenté de les quitter. Et me voilà devant mon clavier, à disserter sur le pourquoi du comment de la procrastination au lieu de bosser. Procrastinception.

Comment j’ai fini là, devant ce traitement de texte ? En me posant exactement la question qui forme mon titre : « Comment se motiver quand on a la flemme ». Je viens de lire cet article de Wil Wheaton, qui m’a poussé à réfléchir sur ma propre condition, mes propres buts. J’ai tourné la tête vers ma pile de boulot couverte de récipients de bouffe vide, et j’ai expiré de lassitude. J’ai googlé cette fameuse question, mais je n’ai pas trouvé de réponse qui me satisfasse. Parce que tout comme pour l’article de Wheaton, cela ne peut venir que de moi.

Alors que vais-je faire ? Je vais ranger mon bureau. Parce qu’on ne peut travailler correctement dans le bordel. L’adage dit « comme on fait son lit, on se couche ». Je ne vais pas pour autant commencer à faire mon lit, mais le fonds est vrai : je ne sais pas si c’est une histoire d’énergies ou que sais-je, mais une chose est sûre, un environnement sain remonte la motivation un max. Demandez aux Sims.

Et puis je vais me faire un bon thé. Ou un café. Allumer une petite bougie-qui-sent-bon ou un peu d’encens, et visser mon cul à cette foutue chaise jusqu’à ce que quelque chose soit venu noircir mon brouillon.

Publicités

Over the gays and far away

En mal de mise à jour, je vole honteusement cet article fort intéressant à petit Kao. Parce que c’est foutrement bien ficelé.

Guy, G33k & Green

20150614_112100

Bonjour à tous, aujourd’hui, dimanche post Marche des Fiertés LGBT sur Bordeaux, je voulais réagir à quelques commentaires que j’ai vu passer à ce sujet sur l’internet social.
On nous a reproché de faire du bordel dans les rues, que cette marche n’avait rien de culturellement enrichissant, que c’était inutile et que ça donnait une mauvaise image des homosexuels (entre autres).
Comme à mon habitude, je vais répondre à ceci point par point, parce que c’est plus facile à digérer.

Tout d’abord on parle de Marche des Fiertés, et non pas de Gay Pride, parce que le premier terme est plus inclusif du reste de l’alphabet LGBT. Déjà ça, c’est pour la première erreur.

Ensuite en premier point, on nous reproche d’être bruyants, de foutre du bordel dans la rue, bref, d’être là quoi. Ce à quoi je répondrais qu’on n’est pas plus bruyants, voire même beaucoup moins que les…

View original post 575 mots de plus

Matin micro-update

Bonjour tout le monde!

Oui oui, je suis toujours envie. On dirait que j’update juste les veilles de partiel, et c’est pas faux. Dans quelques heures, mon exam d’allemand du second semestre, oui oui oui.

Les raisons de ce long silence? Et bien, la fac, en premier lieu, et puis mon achat un peu compulsif d’Elders Scrolls Online (j’en profite pour faire ma petite pub pour ma guilde).

Bientôt, un vrai article. Promis. Avec du Kao dedans.

I’ll eat you up.

Puisque ma comparse Kao l’a déjà si bien dit, je partage tout simplement son article. Il était temps de vous faire part de la nouvelle <3

Guy, G33k & Green

Bonjour à tous.

Oui, je sais, ça fait un certain temps que je n’ai pas posté ici, shame on me. Mais j’étais super occupée en fait. D’une part à préparer le nouvel affichage du blog, avec ses couleurs chatoyantes et son nouveau slogan, pour mieux coller à ma personnalité. D’autre part, à entamer les préparatifs de la future cérémonie.

Parce que oui, grande nouvelle, je me marie! Maintenant que la loi est passée je vais pouvoir épouser mon amie de longue date, je parle bien évidemment de Tcheu. On vous a maintenus dans l’ignorance pendant des mois, et ce, volontairement, mais j’ai bien trop hâte pour conserver le secret, que je vous délivre aujourd’hui.

Ce sera quelque chose d’assez simple, avec seulement nos plus proches amis, mais promis, il y aura quelques photos à venir!

Quant au blog, il arbore de nouvelles couleurs puisque, en future femme de maison, il…

View original post 97 mots de plus

Virage à 90 degrés.

J’avais commencé un article y’a deux semaines sur mon départ imminent pour le Pays de Galles. C’est assez rigolo, alors voilà ce que ça donnait:

On est Samedi. On est le 22. OH BORDEL. Dans 5 jours, je prends l’avion et je pars HUIT FUCKING MOIS à Cardiff.

Je suis ravie, mais j’ai la trouille. J’ai pas commencé à faire mes affaires (en fait si, j’ai commencé, mais à peine). Je sais que ça va être génial, ou tout du moins enrichissant, que mon appart’ est super et m’attend déjà, avec un coloc hyper sympa et tout. Je sais que d’autres l’ont fait avant moi et qu’y’a pas eu de problème, mais je flippe ma race. J’veux dire, c’est pas comme partir juste à 100 bornes comme Carca-Toulouse. Même si le trajet est pas pharaonique, y’a quand même un bras d’océan au milieu, une autre langue. Je vais passer d’étudiante à salariée. D’élève à prof. OhmondieuohmondieuomondIe.

Je suis un peu plus calme maintenant. Encore un peu de paperasse à faire mais je commence à naviguer en eaux tranquilles. Et comme prévu, je prends mon courage à deux mains et vais essayer de vous pondre une vidéo à peu près régulièrement. Ou pas. Voilà la deuxième (la première étant uniquement sur Facebook, pour la simple et bonne raison que j’ai la flemme de la réuploader sur Youtube, mais c’est pas bien grave). Ah, et quand j’aurai le courage, je créerai enfin une section « vidéoblog ». Un jour.