I’m making a note here: huge success.

Paradoxalement, quand je suis épuisée, je cuisine plutôt bien, alors que je suis incapable de faire correctement n’importe quoi d’autre.
Pour commencer, le plat, que dis-je, L’OEUVRE qui a donné son titre à l’article: Le gateau de portal. Pour cela, il va falloir faire le gâteau, une crème au beurre et un glaçage.

Ingrédients:

-1 gâteau tout prêt au chocolat (ou alors faites-le vous-même mais moi j’avais vraiment pas le temps).

-400 grs de beurre

-400 grs de chocolat noir

-10 cl d’eau

-125 grs de sucre

-des fraises Tagada pour la déco (ouais, normalement c’est des cerises, mais on est bien d’accord, les cerises au sirop, c’est dégueulasse.)

Niveau ustensiles, ce serait pas mal d’avoir une spatule à pâtisseries et une poche à douilles , même si ce n’est pas indispensable.

La recette se déroule en trois étapes. Tout d’abord, il faut faire cuire le gâteau comme indiqué sur l’emballage. Jusque là, rien de bien méchant. Si possible, utilisez un moule pas trop grand et avec des bords un peu hauts, histoire que votre gâteau soit assez grand pour être ensuite coupé horizontalement.

Seconde étape, la crème au beurre:

-coupez 200 grs de beurre en morceaux et laissez le à température ambiante pour le faire ramollir (attention! J’ai dit ramolli, pas fondu).

-Pendant ce temps, séparez les blancs et ne gardez que les jaunes de 3 oeufs, et gardez le quatrième entier. Versez vos quatre oeufs dans le bol de votre robot (si vous êtes riches et que vous avez un robot) et sinon ans un simple saladier, et munissez vous de votre batteur électrique. Et si vous en avez pas, j’imagine que vous pouvez essayer au fouet mais ça risque d’être difficile. Et si vous en avez pas, à la fourchette mais là, j’espère que le dieu de la cuisine sera avec vous.

-Dans une casserole, mettez le sucre, versez les 10cl d’au et montez à ébullition. Arrêtez le feu, commencez à battre vos oeufs et versez le sirop de sucre dedans en continuant à battre. Puis ajouter progressivement le beurre. Continuez à battre jusqu’à obtenir une consistance homogène. Et si comme moi, c’est super liquide, rajoutez un  peu de beurre et mettez le tout au frigo pendant une heure ou deux.

Vérifiez que votre gâteau a pas cramé, sortez-le et laissez-le refroidir.

Le glaçage:

-Faites fondre le chocolat au bain-marie (ou à défaut, au micro-ondes, mais faites super attention, ça a tendance à cramer).

-rajoutez 200 grs de beurre coupé en morceaux et touillez bien. J’avais juste envie de placer ce verbe quelque part :p mais allez-y au fouet jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux.

Et maintenant, on monte notre gâteau! Commencez par couper le gâteau horizontalement pour obtenir trois étages (le dessous, le milieu, le dessus. Je précise, on sait jamais :p). Tartinez le premier étage de crème au beurre, couvrez avec le second, que vous tartinez à son tour, et replacez votre « couvercle ». Essuyez les bavures. Maintenant, à l’aide de votre spatule, recouvrez le tout avec le glaçage. Profitez-en pour camoufler les erreurs de découpage et les chutes de croûte ;)

Une fois que c’est à peu près lisse, faites des petits tas de crème au beurre sur le dessus du gâteau, qui serviront de « nids » pour vos fraises Tagada. Mettez le tout au frigo. Le tour est joué!

(Pour la déco, juste après avoir glacé mon gâteau, j’avais rajouté des copeaux de chocolat)

Et voilà le travail!

Et voilà le travail!

Publicités

Lactose Intolerant*

*J’autorise celui ou celle qui comprend la référence à me lancer un défi, qui fera l’objet d’un prochain article (faire une vidéo à poil n’entre pas dans les choses possibles, merci :)

Vous avez déjà goûté le lait de soja? On est bien d’accord, c’est dégueulasse. Enfin, deux gorgées, ça va, mais après on a l’impression d’avoir bouffé du gazon (sans mauvais jeu de mots).

Seulement quand, comme moi, on a une intolérance au lactose (chez moi ça se signale par mal de ventre, diarrhée, mal de tête, wehee \o/), et ben mine de rien ça pourrit la vie. Déjà, parce que le lait j’adore ça et que je peux plus en boire sans prendre un Citrate de Bétaïne avant, et encore, et puis aussi parce que du coup tout le plaisir de manger des desserts à base de lait laisse place à un désespoir total quant au résultat sur mon système digestif. Mais je viens de tester un truc super, à base de lait de soja, justement.

Testé et approuvé par moi… -roulements de tambour-

Le pain perdu

Ingrédients :

– env 5-8 tranches de pain sec

– 1/4L de lait de soja

– 2 cuillères à soupe (bien pleines) de sucre en poudre

– 1 oeuf

– du beurre (pour la cuisson)

– une bière

méthode :

Ouvrez la bière et buvez-la pendant que vous cuisinez, c’est vachement agréable :)

Mélanger le lait, l’oeuf et le sucre. Y faire tremper le pain jusqu’à ce qu’il soit mou (pas trop quand même sinon il part en morceaux). Dans une poêle, faire fondre un bon gros morceau de beurre, et mettre les tranches molles à griller. On retourne histoire de dorer les deux faces et hop! A table!

ps: la bière n’est pas obligatoire.

pps: y’aura pas de photo passque j’ai tout bouffé avant de penser à en faire ><

ppps: en fait y’a quand même une photo, c’est un des cadeaux de nowel de ma môman <3


Malbouffe

Tcheu a testé pour vous

Aujourd’hui, un court article pour vous parler de deux tests culinaires récent. L’un chez Couac et l’autre chez Wacdo.

*****

Tout d’abord, en décembre dernier, j’ai enfin goûté le « Suprême Foie Gras » de chez Quick. Alors, les avis semblent converger vers un « pas terrible » cependant, si effectivement c’est pas transcendant niveau gustatif, ça reste mangeable et je pense qu’il faut saluer le bel effort d’originalité. D’accord, le foie gras ça se marie pas super bien avec la viande rouge, même carrément pas. Ils auraient pu le faire au poulet, ce sandwich.. Mais en revanche, ils se foutent pas de notre gueule: Y’a vraiment du foie gras dedans. Pas trois bouts de mousse de canard qui se battent en duel, mais bien une tartine de foie gras (ouais je sais qu’on tartine pas le foie gras mais bon). Mais ce n’est pas tout: ils y ont aussi mis de la roquette et de la compotée d’oignons, et ça c’est brillant.

*****

Ensuite, pas plus tard que cette semaine, j’ai goûté le MacFarmer de chez MacDo. Pourquoi? Je vous laisse deviner. Ben, c’est pas mauvais. 2 steaks, un peu de sauce, des VRAIES tomates (si, si!), salade fromage. Pain normal. La sauce est chouette, et bravo pour les tomates, ça change xD PAr contre une question me turlupine – Wolf si tu fais une blague sur ce mot je t’étrangle. Donc, une  question: vu qu’il y a pas de couteaux en cuisine dans les MacDo, les rondelles de tomates, ils les font comment?? Ils les reçoivent déjà tranchées?!?