Pourquoi le jeu vidéo devrait être considéré avec plus d’égards.

Quand on se réfère au jeu vidéo, les bien-pensants imaginent tout de suite qu’on parle de FIFA, de Call Of et de GTA, et c’est rédhibitoire. Si on ose ajouter qu’on y passe plusieurs heures par jour, c’est la fin. On est un nerd puceau obèse qui vit dans une cave en se shootant à l’energy drink et pour qui tout semblant d’avenir fleuri n’est plus qu’un rêve lointain et inaccessible.

« Le Jeu Vidéo est addictif »

« Le Jeu vidéo rend violent »

« C’est que du virtuel »

Triple faux.

Tout d’abord, les détracteurs du jeu vidéo oublient bien trop vite que l’Homme est dépendant est violent par nature. De tous temps, l’Homme a collectionné, s’est attaché aux bien matériels. Il est vite devenu sédentaire, a compris qu’être riche et fort lui garantissait le pouvoir.

On oublie aussi que comme toute autre forme d’addiction (la drogue, l’alcool, la bouffe ou que sais-je), le produit en soi n’est pas la cause de l’addiction, mais bien une conséquence d’un mal plus profond. Tout est donc une question de dosage. On peut boire de l’alcool si c’est en quantités raisonnables. Manger est nécessaire à la santé, toujours en quantité raisonnable. Quant à la drogue, c’est un sujet un peu plus complexe dans la mesure où leur utilisation est prohibée en France, mais je suis certaine qu’à doses moindres également, c’est pas pire qu’une clope ou une bière. Je ne suis pas alcoolique parce que je bois un verre de temps en temps avec mes potes. De la même manière, je ne suis pas droguée aux jeux vidéos parce que j’y passe parfois plusieurs heures par jour.

Les dingues de sport, on leur dit rien. On leur dit que c’est génial, parce que c’est bon pour la santé. Les dingues de musique, on leur dit que c’est de la culture. Les dingues de bouquins, la même.

Désolée, mais un mec qui fait du sport à s’en épuiser, qui passe sa vie dans des concerts ou qui est enfermé h24 dans sa bibliothèque, lui aussi aura des séquelles. Une fois de plus, question de dosage.

Concernant la violence dans les jeux vidéos, elle est indéniable DANS les jeux vidéos. Pourquoi le jeu vidéo a-t-il été créé ? Comme le sport, la peinture, le cinéma, c’est un moyen de se divertir. De s’échapper du métro-boulot-dodo quotidien en vivant des aventures inédites et surréalistes, qui stimulent l’ego et l’imagination. C’est un dépassement de soi intellectuel voire même physique. Oui, il y a de la violence dans les jeux vidéos, mais non, cette violence in-game ne rend pas violent IRL. C’est justement le principe : déchaîner toutes ces pulsions sur du virtuel, pour ne pas les déchaîner dans la « vraie » vie .

moigame

Quand je joue, je hurle, je jure, je tape du poing, j’ai parfois envie de jeter mon écran par la fenêtre. Je me retrouve dans des situations qui me demandent de me dépasser, pour résoudre une énigme ou effectuer LE saut parfait qui me permettra d’atteindre le niveau suivant. Je dois réessayer des dizaines voir des centaines de fois, afin d’y parvenir. Le je vidéo me permet de me défouler, de me stimuler, de m’apprendre la patience, la logique, la ténacité, la rapidité. Je suis persuadée qu’on peut ressortir lessivé mais heureux de n’importe quelle activité, qu’elle soit physique ou psychologique. J’ai pleuré devant des œuvres d’art, crié à la fin de bons bouquins, sauté de joie à la fin de victoires sportives, applaudi à la fin de films majestueux, pleuré de nouveau en écoutant de la musique, eu envie de m’arracher le cœur en écrivant, hurlé de joie à la complétion d’un niveau difficile dans un jeu vidéo. Et dans tous les cas, je me suis sentie vivante, accomplie, heureuse.

Je ne comprends pas pourquoi le jeu vidéo est tellement mal-aimé. Il m’a fait apprendre des quantités de choses incroyables, dans des domaines auxquels je ne me serais probablement jamais intéressée autrement. J’ai découvert des artistes, des musiques, des mots alambiqués, des auteurs, des communautés de gens formidables.

J’en viens donc à mon troisième point. Combien de fois m’a-t-on répété « c’est juste virtuel », ou « c’est pas des vrais gens ». Pas des vrais gens ? Si, derrière chaque perso dans des jeux en ligne, ou sur internet de manière générale, il y a un vrai jean (aha). Les MMO se jouent en groupe, on apprend à faire confiance et à s’entraider comme on le ferait dans un sport d’équipe. Je dois faire confiance à mon heal tout comme je le fais à mon partenaire en escalade. Il se plante, c’est la mort assurée (sauf que le jeu vidéo, c’est zéro risque, on peut réessayer si on foire). La lecture est une expérience solitaire. Le dessin aussi. La couture également. Pourtant personne ne vous dira que c’est dangereux. Par contre, le jeu vidéo, oulàlàh, c’est le mal.

Là où ça en devient pitoyable, c’est quand on se voit sortir ce genre d’absurdité par des blaireaux qui ont une télé qui tourne en boucle chez eux. C’est complètement « normal » de regarder de la merde pour se détendre tous les soirs apparemment. Alors qu’il y a zéro interactivité.

Enfin, le jeu vidéo a selon moi sa place parmi les arts. Wiki nous dit : « L’art est une activité humaine, le produit de cette activité ou l’idée que l’on s’en fait, s’adressant délibérément aux sens, aux émotions et à l’intellect. On peut dire que l’art est le propre de l’homme, ce qui le distingue au sein de la nature, et que cette activité n’a pas de fonction clairement définie. »

Je crois aussi que c’est un art très complet, puisqu’il regroupe à lui seul le visuel, le sonore, l’histoire, agit sur plusieurs sens à la fois, sollicite la participation de son public, se réinvente en permanence. Il est ludique et créatif, prenant, diversifié, accessible.

Publicités

3 Réponses

  1. Merci. Je n’ai que ça à te dire, juste merci.

  2. Putain toi t’as de la chance d’être lesbienne x)
    Mais sinon merci , on ne le dira jamais assez les jeux vidéo c’est pas MAL !!

  3. GG pour cet article ! que des bons arguments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :