TGS 3.1

Alors, pour ceux qui suivent, oui, le TGS c’est en Novembre, et j’ai déjà raconté ça il y a quelques mois. Kézako donc que ce nouvel article? Et bien, figurez-vous qu’il y a non pas un mais deux Toulouse Game Show. Un en Novembre, et un en Avril, le TGS Ohanami, à priori plus centré sur la culture Japonaise (dont je n’ai pas rien à foutre, mais qui ne me passionne pas plus que ça dirons-nous. S’il n’y avait eu que ça, je ne me serais probablement pas déplacée, ou en tout cas pas les deux jours).

Je suis fatiguée et j’écris n’importe comment, mais je vais quand même essayer de raconter ça correctement.

Donc, après avoir été très alléchée par la (longue!) liste des invités (Marcus, le JdG, Bob Lennon, Nolife, les Noob, Davy Mourier, Cliff Simon, Carmen Argenziano, Eric Legrand, Brigitte Lecordier…), je me décide enfin à prendre ma place (et à embarquer un pote qui n’y connait pas grand chose, pour une immersion brutale dans mon monde :p).

Samedi, 9h30. On entre dans le salon pleins d’énergie et de joie, et on fonce directement faire la queue pour le Joueur du Grenier. On a bien fait, parce qu’après c’était la cohue derrière son stand, comme d’hab.

Ensuite, on déambule dans les allées à la recherche de quelques goodies. Il y a moins de monde que pour le TGS « normal », et c’est quand même beaucoup plus agréable. Je finis par craquer pour… ça:

On file ensuite à l’amphithéâtre (qu’on va squatter tout le week-end, au final) pour assister à la projection de Full Metal Alchemist : L’étoile sacrée de Milos. J’ai d’ailleurs été très surprise par la violence de ce film, il me semblait pas que FMA était d’habitude aussi sanglant. Cela dit, c’était plutôt bien, visuellement sublime et l’histoire tenait à peu près la route. D’ailleurs, mention spéciale aux orgas du TGS qui n’ont diffusé QUE de la VOST, c’était super.

miam-time, et puis on y retourne pour la séance de questions/réponses avec Marcus, en compagnie d’inconnus: l’équipe de Saturday Man. Saturday Man, c’est un Sentai belge complètement déjanté sous forme de court-métrage. Pour faire simple, le héros, Saturday Man, est accompagné de ses acolytes Force Drunk, Force Sex, Force Joke et Force Dance pour sauver les soirées qui commencent à faiblir, où les gens s’endorment et s’amusent moins: ils remettent une couche de fun le samedi soir quand tout le monde fatigue. Tout ça bourré de références geek en tout genre, dont entre autre une petite apparition vocale de Glados <3

Petite dédicace de Davy, et retour à l’Amphi pour regardure sur grand écran de Stargate Continuum, suivi d’une conférence des acteurs de la série, qui, à ma grande surprise, étaient tous très sympas et se la pétaient pas du tout. La traductrice avait d’ailleurs du mal à suivre le rythme de ce grand n’importe-quoi (qui a eu l’idée géniale de leur filer un micro chacun aussi xD)

Enfin arrive le meilleur moment de cette première journée déjà haute en couleurs: le resto-IRL avec les membres du forum de Nolife. En compagnie de Cyril, Caroline et Médoc, s’il vous plaît. On a fait galérer le pauvre serveur, bu des litres de bière, mangé des trucs gras, échangé connerie sur connerie das une franche rigolade, bref, soirée parfaite. D’ailleurs, moi qui n’aimais pas trop Médoc à l’écran, je suis complètement réconciliée avec son « style ». C’est vraiment un mec super, et maintenant je vais pouvoir mieux apprécier ses émission, je suis contente :3

L'after au Seventies :)

Quelques heures de sommeil plus tard, c’est reparti pour un Dimanche un peu moins chargé. On passe faire un coucou au staff de Nolife (qui a eu bien du mal à se lever, semble-t-il), on déambule encore un peu, j’achète quelques souvenirs pour mes grandes soeurs (que je revois dans 3 semaines pendant mon week-end Parisien des 5 ans de Nolife, j’vous en reparlerai :p), ainsi qu’une peluche trop KAWAIIIIII pour moi: j’ai nommé Câlin.

Il s'entend déjà super bien avec Pookie <3

L’aprèm, re-conférence de Marcus, puis diffusion en avant-première d’un épisode Flander’s Company, suivi de la conférence des Noob et du staff de Nolife. Encore une grosse tranche de rigolade, et je ne résiste pas à l’envie de vous montrer la petite danse en live de Sparadrap et Zell.

Ce festival de bonne humeur se poursuit avec le conférence du Joueur du Grenier, accompagné pour l’occasion par Bob Lennon. Ovation à l’annonce du recul d’ACTA (mais le combat continue les gars!).

Après ces deux jours d’EPICNESS total, je m’effondre sur mon lit à 21h pour 12 heures de sommeil bien mien méritées, des étoiles plein les yeux et des souvenirs plein la tête. C’était vraiment un de mes meilleurs TGS!

Ah, j’allais presque oublier les dizaines de pierres d’armes ramassées via Streetpass dans Kid Icarus tout au long du week-end. (D’ailleurs, je crois bien que j’en ai récupéré une de Davy Mourier /o/ )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :