Combat de coqs

Depuis quelques jours, la France est en émoi. Mieux que la télé-réalité, les élections présidentielles ont fait leur grand come-back. Et avec, tout le lot habituel de discussions politiques hyper-chiantes auxquelles je n’aime pas prendre part.
D’ailleurs, j’ai toujours dit que si un jour je parlais de mes opinions politiques (non parce que je dis toujours que j’en ai pas, mais en fait un peu quand même), je perdrais des amis.
Hier soir, j’ai réalisé qu’en fait, je ne me résume pas seulement à des idées politiques, tout comme je ne me résume pas à mon homosexualité ou au fait que j’aime les trucs roses et kawaii. Et donc, j’ai posté un message pour le moins… Trollesque sur mon mur Facebook. S’en sont bien entendu suivi tout un tas de commentaires plus ou moins choqués, et j’ai bien peur que ça ne soit pas fini.

Au final, mon amie Kao a publié un article très intéressant sur son blog, qui résume très bien mon opinion. Je m’empresse de vous le linker. En fait c’est une citation d’une de ses amies, Clémence (merci Clémence). Je copie-colle pour les feignasses qui ont pas cliqué sur le lien. QUOTECEPTION.

>>Le grand mot de Petit Kao: Qu’on soit bien d’accord, je n’aime pas parler politique, surtout pas ici. Mais mon amie Clémence a dernierement posté un billet dans lequel je reconnais ma façon d’envisager les choses. 

Sans vous dire pour qui j’ai ou n’ai pas voté, ce qui ne vous regarde absolument pas et ne change en rien ma façon d’être et de penser, parce que je trouve, que j’ai voté Eva Joly, Melanchon ou encore Sarkozy, ça ne devrait pas être un critère de selection parmi mes amis.

Ce qui m’a beaucoup dérangé tout au long de cette campagne, c’est non seulement les fausses informations, mais surtout la diabolisation d’un coté et pas de l’autre. Je deteste autant un parti qu’un autre, mais les gens eux se sont contentés de se focaliser sur ceux qu’ils n’aimaient pas, sans regarder plus loin que leur enorme pif en ce qui concernait le leur de parti.

Chacun a des defauts, plus ou moins gros, et si effectivement un coté est xenophobe, un autre est tout aussi dangereux, mais d’une façon differente.  Y’a pas que la droite qui a tué des gens. Moi j’dis ça, mais personne ne m’ecoute. 

Voici donc, sans plus attendre, le billet de Clémence:

_

Je rigole drôlement par tout ce que je vois écrit depuis qu’on sait que le parti du Front National, représenté cette année par Marine Le Pen, a fait 17.90% aux Élections Présidentielle. En fait, pour ceux qui me connaissent, je rigole des raccourcis honteux. Par exemple, je rigole et distribue volontiers des Points Godwin à ceux et celles qui se reconnaîtront. De la même façon, ça m’amuse de constater que les gens voient dans les suffrages des réponses toutes faites et claires, alors que chacun a un motif qui lui semble légitime pour voter pour tel ou tel candidat. Chacun d’entre nous doit voter (vote, j’espère) pour le parti qui correspond à ses idées, pas pour son représentant. Cela ne veut pas dire qu’on adhère totalement à l’ensemble des idées, mais plutôt à une dynamique générale qui correspond à son point de vue. Par exemple, des gens dénoncent les abus dans la réception des aides sociales, la violence récurrente dans certains secteurs (qui ne peuvent pas être sécurisés à cause de la diminution du nombre d’effectifs de police), d’autres s’offusquent de toutes les marques religieuses clairement affichées en public (toute religion confondue), et d’autres sont juste horriblement en colère et en ont assez du laxisme des partis « non-radicaux », marre de galérer tandis que d’autres se la coulent douce. Ma liste n’est pas exhaustive.  Bref, il y a de multiples raisons de voter Marine Le Pen, et elles ne sont pas toutes mauvaises, je suis navrée de vous le dire… tout comme il n’y a pas que de mauvaises raisons pour voter Philippe Poutou (se permettre de parler de nazis quand on parle de Marine Le Pen et ne pas parler de goulags quand on parle de Poutou, c’est un peu du moquage de bouche, au fait, les gens), François Bayrou ou Nicolas Sarkozy (et cætera).

Tout ça pour dire qu’avant de juger et de porter des propos insultants vis-à-vis d’autrui, il serait bon de se demander si son propre comportement n’est pas à revoir. Alors non, je n’ai pas voté FN (même si vous ne saurez pas exactement pour qui j’ai voté), mais j’essaie de prendre un minimum de recul et de réfléchir, chose que, bon nombre de gens ne font pas avant de crier des saloperies sur tous les toits. Répéter bêtement ce qu’on dit à la radio et prendre pour argent comptant ce que vous disent des individus sur Facebook ou les médias, c’est tout aussi intelligent que de croire que les articlesWikipédia sont objectifs et véridiques.

J’en ai personnellement plein le dos de voir les gens se disputer sur des sujets politique alors qu’ils ne maîtrisent pas du tout lesdits sujets. Ça va encore durer quelques semaines, je sais, mais j’en ai déjà marre. Le choix des autres ne vaut pas moins que le propre-sien. On me parle de « respect des principes de la République », mais celui de l’égalité et du respect de ses égaux s’applique aussi en toutes conditions. Si vous êtes si respectueux que ça des principes de la République, respectez le choix des autres et par extension, respectez-vous vous-même. Laissez moi croire que vous ne vous laissez pas aller à la méchanceté gratuite, vous qui tentez de me montrer ce qu’est la Beauté de la race humaine.<<

Publicités

9 Réponses

  1. Vous n’avez pas tort. Mais je crois que si on (comprendre « les gens » et pas forcément « mes amis et moi » !) parle de nazi ou autres pour Marine Le Pen et son parti, ce n’est pas à cause d’Hitler, mais à cause d’elle. A cause de ce qu’elle dit, de ce que son père dit. Un père qui soutient que les camps de concentration soit « n’ont pas existé », soit « sont un minuscule détail de l’histoire ».
    Chacun vote pour la personne / le parti (je fais la différence parce que cette fois, j’ai voté pour une personne, d’un parti pour lequel je n’aurais pas voté habituellement) qu’il veut, chacun est fort heureusement encore libre de ses pensées, de ses choix. (je ne sais pas si je vais réussir à dire correctement ce que je pense…)
    Mais le problème de la diabolisation du FN et pas du NPA, du Front de Gauche, c’est la fausse dédiabolisation du FN par Marine Le Pen. As-tu vu l’article que j’ai posté assez récemment sur mon blog sur le livre « Bienvenue au Front, journal d’une infiltrée » ? A défaut de lire le livre (parce que c’est long quand même), tu peux lire mon article. Peut-être que cette journaliste qui a infiltré le FN a inventé des choses, mais peut-être pas. Et franchement, désolé de le dire après ton article, mais après avoir lu ce livre, je n’ai pas traité Marine Le Pen de nazi, mais j’en ai dit d’autres.

  2. Heu, on laissait des commentaires avec un compte wordpress avant ? Pas de « nom, mail, site » ? Ben du coup, je te parle de mon blog mais tu sais même pas qui a laissé le commentaire…
    http://culturez-vous.over-blog.com
    Sébastien !

  3. ça me rappelle tout ceux que ça choque de voir des socialistes « aisés », genre tout les socialistes devraient être pauvres… Les gens comprennent pas la différence entre les socialo, pour qui les riches doivent donner plus aux démunis que les moins riches, et les coco, pour qui tout le monde doit avoir les mêmes ressources…

  4. @Tcheu
    Je suis flattée que tu ai repris mon article, je te couvre de poutous ;)

    @crowell13
    Chacun est libre de ses pensées, mais à quoi il s’expose s’il les dévoile ?
    Au jour d’aujourd’hui, un individu indiquant qu’il a voté pour le Front National se fera lyncher publiquement. Au jour d’aujourd’hui, quelqu’un qui va dire qu’il vote pour le Front National (parce que le parti a certaines idées qui lui correspondent) va se faire cracher dessus, insulter, juger négativement et probablement se faire rayer de la vie de pas mal de ses proches. Au jour d’aujourd’hui, on peut voter pour n’importe quel parti sans problème, sauf celui du Front National.
    Je n’ai pas entendu Marine Le Pen dire qu’on devait mettre les immigrés dans des fours, faire broder des étoiles sur des vestons ou donner l’exclusivité à une « race supérieure ». Alors de quel droit peut-on assimiler un parti politique (avec des idées pas si radicales que ça, aux vues des programmes proposés par les autres) au régime autocratique dont nous avons tous le souvenir ? C’est un raccourcis bien trop facile.
    Et je suis désolée, mais si on se permet des énormités comme celles-ci, on devrait au moins avoir le tact d’en faire de même pour l’autre extrême.
    C’était peut-être trop loin de chez nous pour qu’on s’en souvienne aussi bien qu’on se souvient des Nazis, mais ça a bel et bien existé. Le Front National est, à l’heure actuelle, aussi crédible en copie de l’Allemangne à l’époque IIIe Reich que l’est le Front de Gauche de l’URSS à la belle époque du communisme.
    Pour finir, je le redis : je ne suis pas «  »politisée » ». J’essaie juste d’être objective, mais surtout modérée. Les réactions hâtives et irrespectueuses des gens de mon entourage m’agacent au plus haut point et cet article avait pour but de les faire réfléchir un peu. On a le droit de ne pas être d’accord, mais ce n’est pas parce que l’on n’est pas de l’avis de son voisin que son voisin est un salaud, un fasciste, un con ou une pourriture.

  5. Enfin, « pas si radicales que ça », c’est parce que leurs idées ils ne les crient plus publiquement. C’est la dédiabolisation enrayée par Marine Le Pen. C’est une femme, elle est blonde, elle sourit et tout le monde y croit.
    Savais-tu qu’elle faisait des doubles meetings ? Un meeting « grand public » avec la presse, les gens, les militants. Puis suit un meeting privé avec les militants encartés et les cadres du parti, et surprise ! il n’y a plus de langue de bois dans ces deuxièmes parties !

    « Voilà la stratégie. Nous n’aurons jamais les voix des musulmans, c’est une cible que je n’ai pas. Si je caresse l’Islam dans le sens du poil de temps en temps, ce n’est pas pour eux, c’est pour les Français qui croient encore, ces cons-là, que l’Islam est une religion.Ces gens-là, je ne vais pas perdre leur électorat. Si je dis que l’Islam n’est pas fréquentable, que c’est la pire des choses, ils me traiteront de raciste et ne voteront pas pour moi. De sorte que, pour le moment, c’est eux que je caresse dans le sens du poil. Alors, je flatte la laïcité, parce que les Français sont très laïcs, ils sont même laïcards, ils estiment que toutes les religions ont le droit de vivre. C’est leur credo, ils ont appris ça depuis qu’ils sont tout petits, le principe de laïcité, ils le trouvent formidable. Donc je fais en sorte de les flatter. En attendant, le Front ne rentre pas dans le lard de l’Islam, et moi ça m’emmerde. » Marine Le Pen à Rémi Carillon (cadre du parti).
    Vincent Reynouard participe à certains meetings alors qu’il est le chef de file des négationnistes et qu’en plein meeting, il demande au public pourquoi on laisse « pro » devant »nazi » lorsqu’on parle de lui !

    Alors moi, je ne suis pas pour les insulter et les lyncher publiquement, comme tu le dis. Mais là où il convient de ne pas banaliser le FN, c’est que le parti n’a pas changé, sinon en surface. Et c’est encore pire, puisque certains y croient.

  6. Parce que c’est le seul parti à contredire en privé ce qu’ils jurent en public ? Les taxations sur les revenus élevés, l’augmentation des effectifs de police, une éducation réformée et mieux construite (et cætera, on en a pour des heures si on va par là). le Front National n’est pas le seul à se donner une image reluisante, tandis qu’ils font des enfants dans les dos des Français.
    Ça me semble tout aussi honteux de creuser un fossé entre riches et pauvres que d’en creuser un entre immigrés et « Français pure souche », et je fonctionne de même manière avec tout. Je ne défends pas le Front National et ses idées, je ne dis pas qu’il est fantastique et qu’on devrait en faire les éloges. Le seul truc qui m’intéresse, c’est le petit truc écrit en doré sur les établissements de France qui existent actuellement : Liberté – Egalité – Fraternité.
    Les gens qui votent pour le Front National, même si ça nous fait mal au cul de l’admettre, sont nos égaux, nos frères, nos compatriotes. Et tout comme nous, ils doivent être libres de donner leurs voies aux idées qui leurs semblent bonnes, même si nous ne sommes pas d’accord. Je ne veux pas que mes propos et l’article repris aillent ailleurs qu’en ce sens là : Peu importe pour qui l’on vote, peu importe ses idées, on est en droit de les exprimer librement, sans subir la haine d’autrui. Avec des gens assez intelligents, on peut même discuter de ses idées, échanger, les modifier ou les renforcer; ça c’est constructif. Se contenter de balancer des ignominies et porter atteinte à la dignité d’un égal à cause de préjugés, l’emprisonner dans une petite case « Gros facho qui devrait crever », parce que certains ont/ont eut des idées/propos extrêmes dans ce même parti politique, c’est facile, méchant, gratuit et à bannir.

  7. Est-ce que j’ai fait ce que contre quoi tu te sembles te battre ? Me contenter de balancer des ignominies ? emprisonner quelqu’un dans la case « gros facho qui devrait crever » ?
    Moi ce qui me fait « mal au cul » c’est qu’on parle de « liberté, égalité, fraternité » en même temps qu’on défend le Front National. Oui, j’ai bien compris que tu ne portes pas leurs idées dans ton coeur mais que tu veux simplement qu’on respecte les choix de tous. Mais encore faut-il que ces choix respectent aussi tout le monde. Or, il me semble que le FN est loin de respecter tout le monde.
    Tu dis que tous les partis contredisent tout bas ce qu’ils jurent en public histoire de se donner une image plus reluisante, mais ce que le FN dit tout bas, ce n’est pas social, économique, etc. c’est simplement RACISTE. Alors, non je ne traite pas les gens qui ont voté Le Pen au premier de racistes, mais tu as bien lu la réplique de Marine Le Pen dans mon post précédent ? Certains électeurs du FN sont clairement racistes, d’autres ont voté, comme à chaque élection, en signe de protestation, d’autres ne sont pas racistes mais sont d’accord avec leurs idées et d’autres se sont fait avoir par la dédiabolisation du parti.
    Ce n’est pas après les électeurs que j’en ai, mais après un parti anti-démocratique et raciste qui parvient : 1/ à se donner une belle image et à chopper quelques milliers de candides un peu perdus au milieu de la guerre UMP/PS et 2/ à avoir tellement une belle image à présent que même ceux qui ne votent pas FN se mettent à les défendre.

  8. Premièrement, je ne t’ai accusé de rien, me semble t’il (et si c’est le cas, je te prie de m’indiquer à quel endroit, que je corrige le malentendu immédiatement). Je n’ai lancé aucune attaque à ton encontre et je comprends ton point de vue, mais n’y adhère malheureusement pas.
    Secondement, si je t’ai répondu, à toi, c’est parce que je voyais une réponse à donner et des points dans l’article initial à éclaircir. Encore une fois, puisque l’erreur est toujours écrite, je ne défends personne (je le redis : personne), je TOLÈRE simplement tout le monde (et non, je ne dis pas que ce n’est pas ton cas). Je suis NEUTRE.
    Finalement, le fait que ces partis existent démontre qu’il y a des gens qui croient en certaines de ces idées. Je ne connais ni leur vécu, ni leurs arguments et de ce fait, ne me permets pas de les attaquer ou de leur manquer de respect, ça s’arrête là.
    Ce que je déplore en revanche, si ça n’est toujours pas clair, c’est notre manque de retenue et notre hâte dans le jugement d’autrui sur de simples hypothèses. C’est le fait qu’on ne demandera pas à quelqu’un ses idées et ses raisons avant de lui enfoncer la tête sous l’eau, de l’agresser.
    Et si le fait de préférer voir mon entourage discuter avant de fustiger les autres est une mauvaise chose… je suis plutôt heureuse d’affirmer que je suis, finalement, une mauvaise personne.
    Je crois que c’est tout. A ce moment là logiquement, je dirais « point final », mais c’est peut-être un peu brusque, comme fin •

  9. Au temps pour moi, je pensais que la dernière phrase m’était également destinée.
    Et non ce n’est pas brusque comme fin, on n’allait pas continuer à répéter nos arguments. On pense la même chose sur le fait que chacun est libre de ses opinions, etc. Simplement, je suis moins « respectueux », on va dire, que toi sur les idées du FN.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :