World War Web 1.0

Je ne suis pas particulièrement fan des mouvements de foule, mais pour une fois, j’aimerais m’exprimer sur le sujet brûlant de ces dernières 48 heures : La fermeture de Megaupload par le FBI.
Soyons honnêtes : je ne nie pas l’utilisation frauduleuse du site par les internautes, et une décision de ce genre nous pendait au nez depuis un bon moment. Malheureusement, cette décision met en avant de nombreux problèmes.

Premièrement, personne n’a le droit d’imposer sa volonté de manière aussi arbitraire. Dans ce monde qui se veut égalitaire (je ne m’étendrai pas sur l’hypocrisie de la chose), un tel acte est un non-respect total de la liberté d’expression et d’action dont jouit soi-disant l’être humain. Pire, en considérant le fait que Megaupload n’appartient pas aux Etats-Unis, ils ne devraient avoir ni le droit ni le pouvoir d’agir de la sorte. Il est très effrayant de constater qu’un seul pays peut asseoir ainsi son pouvoir sur le reste du monde.

Deuxièmement, je souhaite souligner le fait qu’il n’existe pas d’alternative réellement efficace (et pour le coup, légale) au partage illégal des fichiers sur internet. Le prix en magasin (physique ou virtuel) des biens culturels (musique, films, jeux vidéos etc.) est absolument scandaleux. A titre d’exemple, prenons un film. Si vous souhaitez le voir au cinéma, et que vous n’avez pas la chance de pouvoir bénéficier d’une quelconque réduction, vous allez déjà devoir débourser pas loin de 10€. Vous l’avez aimé et souhaitez le faire découvrir à quelqu’un, vous y retournez, PAF ! 10€ de plus. Et comme c’est un excellent film, vous décidez de l’acheter en DVD pour le regarder autant qu’il vous plaira. Si vous l’achetez à sa sortie, vous raquez 20 à 30€ de plus. Pour une simple distraction de deux heures, vous avez donc déboursé au total plus de 40€. Je ne sais pas vous, mais moi avec 40€, je me nourris pendant deux semaines. Le choix est vite fait.

Je ne suis pas en train de discuter le fait que chacune de ces œuvres est le fuit du travail d’une ou plusieurs personnes qui, bien sûr, doivent être payées pour ce travail, mais arrêtons une minute de nous prendre pour des cons : ce qui touchent le plus dans l’histoire, ce ne sont pas les artisans.
Alors bien sûr, me direz-vous, il existe des alternatives au peer-to-peer et autres méthodes de téléchargement peu légitimes utilisées par la majorité des internautes, et pas forcément aussi chères que d’aller au cinéma ou acheter un support physique. De nombreux sites proposent un service de VOD ou d’achat définitif virtuel. Mais une fois encore, les prix ne sont pas forcément des plus accessibles. A cela s’ajoutent le manque sur ces sites de la plupart des œuvres un peu rares ou méconnues et l’accessibilité difficile voire impossible à, par exemple, certains shows TV diffusés à l’étranger. Si un site était capable de fournir une bibliothèque de musique/film/jeux/livres efficace, moyennant un abonnement mensuel raisonnable, je serais la première à l’utiliser. Et ça ne m’empêcherait pas de continuer à acheter des supports physiques, parce que « c’est quand même pas pareil ».

J’entends déjà crier que toutes ces choses sont purement récréatives et donc dispensables (ouvrez le Littré, mon utilisation de ce mot est valide). Faux ! Comme je le disais plus haut, ce sont des biens culturels. Ils ouvrent l’esprit à la réflexion et à l’intelligence. Quid de l’être humain si on lui enlève ça ? Je ne suis pas d’un naturel paranoïaque, mais bon nombre de décisions gouvernementales commencent à être légèrement inquiétantes pour les droits de l’Homme. Mais c’est tellement plus simple d’interdire et de punir à la moindre transgression plutôt que de proposer des alternatives réfléchies et viables.

Publicités

4 Réponses

    • Je n’avais pas vu les choses sous cet angle, mais ton point de vue est effectivement très intéressant. Finalement, ils tendent le bâton pour se faire battre.

  1. Combien de fois on a pu entendre que les DVD servaient à couvrir les frais de production d’un film ?
    Si déjà ils arrêtaient de payer 200 M$ UN acteur pour jouer un film juste pour afficher un « grand » nom sur l’affiche, ils auraient moins à vendre pour rentabiliser.
    Et cet argument ne tient que dans une moindre mesure, puisque même pour les films à petit budget et sans nom légendaire à l’affiche, le PVP d’un DVD ne descend pas pour autant de 75%… Genre c’est la presse des DVD par un petit indonésien qui coute trop cher… <_<

    Si les galettes étaient vendues à la base à 5 € (prix général d'un DVD après 2/3 ans de présence dans les bacs) la majorité des gens en achèteraient bien plus volontiers (même si nous sommes d'accord que certains considèreront toujours que même 1 € c'est trop cher et préfèreront télécharger illicitement).

    La seule chose qu'ils désirent en fermant ce genre de site est de pouvoir rester les seuls à escroquer les autres.

    A voleur, voleur et demi

  2. J’aime l’idée de me dire que j’achète certains films en DVD (même lors de leur sortie) parce que « quand même, c’est un super film, il mérite que je l’achète de suite ! ».
    Mais effectivement, on nous prend un peu pour des cons en vendant toute nouveauté 19,99 et 24,99 pour les double DVD à leur sortie (quoi que certains films sortent à 15 ou 16,99). Alors la plupart du temps, j’attends les offres à 5 DVD pour 30€.
    Par contre, je ne regardais pas de films sur ce site, mais des séries, et là, il est encore possible d’en regarder sur d’autres sites…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :